« Havoc and Bright Lights » l’album de la (re)naissance pour Alanis Morissette

1 commentaires

Nous vous en parlions le mois dernier en vous présentant « Guardian », la nouvelle chanson d’Alanis Morissette en prémices de son dernier album « Havoc and Bright Lights ».

Depuis le 27 août 2012, il est disponible en téléchargement sur iTunes et dans les bacs.

La chanteuse canado-américaine, sincère et sensible, y évoque sa récente maternité, son bonheur conjugal, y décrit l’intimité et l’engagement d’une relation sentimentale, et ce de sa plume aérienne et délicate, avec une impudeur touchante.

On retrouve dans son style et dans sa voix cristalline des accents folks qui ne sont pas sans rappeler par instants fugaces ceux de Karen Carpenter, surtout dans certaines ballades.

Mais Alanis Morissette, forte de ses millions d’albums vendus dans le monde entier et de sa renommée internationale, a certainement en elle quelque chose en plus : une juste harmonie entre ses mélodies, ses textes et son timbre de voix … ainsi que des chansons joliment écrites : de titres doucereux et sucrés comme « Win and Win » ou « Magical Child » qui serait presque une berceuse, à d’autres étonnamment plus rocks comme « Numb ».

Mais cette alternance judicieuse donne un équilibre sain à cet album agréable et rafraîchissant.

Un petit clic pour JustMusic ?

Lara

38 003
partages
Lara Cathala ( 655 articles )










Une réponse à « Havoc and Bright Lights » l’album de la (re)naissance pour Alanis Morissette

  1. Jijibi dit :

    J’adhère à ce que vous écrivez. Depuis 1995 et son premier album international (Havoc and Bright Lights est donc le 6e, hors Unplugged, compilations et bandes originales de film : dont les beaux « I remain » et « Wunderkind »), Alanis voit ses albums évoluer en fonction de sa vie personnelle, de ses états d’âme, et c’est ce qui fait son charme et son style : belle voix, textes riches/ »profonds », arrangements variés (ballades ou rock). Alanis n’aime pas beaucoup le marketing et la « promotion », et beaucoup sont encore restés au stade des 2 premiers albums « tubesques », malgré quelques « perles » dans ceux qui ont suivi, dont « Flavours of Entanglement, avec des chansons « bonus » non moins intéressantes. La « surprise » de cet album est que le bonheur conjugal et matrimonial d’Alanis agit sur les textes et les rythmes de ses chansons, plus « calmes/lents », dont certains sont comme des berceuses, ce qui n’a rien de péjoratif. Numb est le titre le plus « original » et rythmé, Magical Child une belle chanson lente. A ajouter Havoc (une des « berceuses » mais belle à écouter), et Guardian (« classique » mais beaux textes, voix, ballade). Longue vie à cette artiste sensible qui convertit ses angoisses, ses colères, ses sentiments en belles chansons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*

SOYEZ LES PREMIERS À DÉCOUVRIR L'ACTUALITÉ MUSICALE EN NOUS REJOIGNANT SUR NOS RÉSEAUX SOCIAUX !





Ariana Grande en concert au Zénith de Paris

1139

Ariana Grande cartonne avec son nouvel album « My everything »...

« Viens je t’emmène », le nouveau single de Keen’V

682

Keen’V continue de cartonner avec son album « Saltimbanque...

Shaniz dévoile le clip du titre « A contre sens » feat. Maître Gims

665

Shaniz est une jeune artiste révélée dans le 94 !...

Il Divo : Découvrez le mini-clip « Le temps des cathédrales » avec Vincent Niclo

660

Après avoir enflammé la scène du Zénith de Paris...